Ce que nous a apporté le RIE, à l’Université Mount Allison et à moi

À la veille de mon départ à la retraite, en août 2018, je repense à mes 39 ans de carrière à Mount Allison et à mes contacts avec le RIE. J’ai pris la direction du département des services informatiques en 1989; je suis devenu, en cette qualité, le représentant officiel de Mount Allison auprès du RIE, ainsi qu’un membre votant. Je dois d’ailleurs être le membre le plus âgé et le plus ancien. Ce qui m’a marqué dès le départ, c’était cet esprit de solidarité. Le bien commun constituait le principe de base de nos activités. Au début, je pensais que les rênes seraient aux mains des grosses pointures, mais ce n’a pas du tout été le cas. Il m’est devenu clair que nous nous efforcions de servir tous les membres, de la même manière, peu importe la taille de l’établissement. Ce principe nous a été très utile et a engendré un vrai climat de confiance, de respect et d’amitié. Je me suis toujours senti libre de défendre mes points de vue passionnément, sans crainte de détruire ma relation personnelle avec un membre. C’était agréable, et ça l’est toujours, de voir un groupe de personnes compétentes, passionnées et partageant des vues semblables accomplir autant de choses sans avoir, une seule fois, à recourir au conseil d’administration pour trancher une situation litigieuse. Bien évidemment, nous avons connu des moments où les esprits s’échauffaient et où les discussions s’enflammaient, mais jamais nous ne sommes arrivés au point de nous séparer sans parvenir à une décision consensuelle ou en éprouvant une quelconque rancune.

Depuis plus de 45 ans, le RIE connaît un grand succès et apporte des contributions exceptionnelles à chaque établissement membre, aux provinces du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard ainsi qu’au Canada dans son ensemble. L’Université Mount Allison a grandement bénéficié du réseau. Nous n’aurions jamais pu réaliser ce travail seuls. J’ai toujours apprécié nos réunions et j’ai pris goût à l’étendue et à la profondeur des connaissances et de l’expertise autour de la table. J’ai beaucoup appris et ces réunions, ainsi que tous les membres du comité, me manqueront.

Helmut Becker