Retombées économiques exceptionnelles grâce au réseau informatique éducatif du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard

Le réseau informatique éducatif N.-B.-Î.-P.-É. (RIÉ), un consortium visant à appuyer tous les collèges et universités publics du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard, a annoncé aujourd’hui qu’il continue à réduire les coûts des TI de ses membres de 1,3 million de dollars en moyenne par an, et ce, au cours des cinq dernières années – ce qui représente un rendement du capital investi de 100 %. Au cours des deux dernières années, le montant des économies était même plus élevé – 1,5 million de dollars. Grâce aux économies d’échelle, l’achat de nombreuses applications logicielles, de connexions à des services Internet commerciaux, et de matériel revient moins cher aux membres du RIÉ que s’ils effectuaient ces achats à titre individuel.

En outre, le RIÉ remporte toujours un franc succès en attirant des investissements de capitaux des gouvernements fédéral et provinciaux : plus de 600 000 $ ont permis de développer et d’élargir les réseaux de communication dans les domaines de la recherche et de l’éducation du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard, au cours des trois dernières années.

«Les services du Réseau Informatique Éducatif (RIÉ) sont grandement utiles pour l’ensemble des membres de notre communauté universitaire, mentionne le recteur et vice-chancelier par intérim de l’Université de Moncton, Jacques Paul Couturier. Les services du RIÉ sont un exemple d’un modèle d’investissement et de collaboration hors pair entre les établissements postsecondaires du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard. Les efficacités qui résultent du RIÉ permettent à notre institution d’offrir des expertises et des services de technologies de l’information et de communication de pointe . » 

« Le RIÉ est un réseau intelligent à plus d’un titre. Il permet à une petite université, comme l’Université St. Thomas, de participer à des efforts d’approvisionnement et à des projets de plus grande envergure; et nous pouvons ainsi de faire part de notre savoir et de notre expertise à nos pairs. Le modèle du RIÉ a fait ses preuves en matière de collaboration et de coopération régionales, chaque université apportant sa part. Par conséquent, une plus petite université comme St. Thomas a accès à des solutions de plus grande qualité à moindre coût », a expliqué Dawn Russel, présidente et vice-rectrice de l’Université St. Thomas.

« Le RIÉ offre au NBCC un accès à des ressources et de l’expertise auxquelles un collège comme le nôtre pourrait ne pas avoir accès, a déclaré Marilyn Luscombe, présidente et chef de la direction du NBCC et présidente du conseil d’administration du RIÉ. Cette collaboration signifie que l’achat d’applications logicielles, de connexions Internet et de matériel revient moins cher aux membres du RIÉ et que nous bénéficions tous d’une plus grande capacité de TI que si nous étions seuls dans notre coin. »

Au sujet du RIÉ

Le RIÉ fournit, depuis 45 ans, des services partagés de TI aux universités et aux collèges du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard. Le RIÉ est administré par un conseil d’administration qui se compose des recteurs et des présidents des établissements membres, et est géré par un comité du RIÉ composé des directeurs des TI des établissements membres. Le RIÉ exploite un réseau de communication très fiable dans tout le Nouveau-Brunswick, offrant une connectivité spécialisée, à haute vitesse et de grande capacité pour les données et les communications à tous les membres (campus et sites), ainsi qu’au réseau plus vaste de recherche et d’éducation dans tout le Canada et ailleurs dans le monde. L’unité Information Technology Services (ITS) de l’Université du Nouveau-Brunswick constitue le principal responsable et fournisseur en matière de services partagés de TI du RIÉ.

Terry Nikkel